Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Les News

Camp d'entraînement aux Canaries

Une fois n’est pas coutume, j’ai profité des vacances de Nouvel-An pour démarrer le kilométrage vélo aux Canaries, délaissant le froid continental le 28 décembre. Arrivé sur place avec Jamie, et une fois l’AirBnB trouvé à la bonne adresse, c’est le coup de départ de 10 jours sportifs. Pour cela, rien de tel que le prologue, petite boucle de 30km droit au nord de Maspalomas.

Canaries
El Molino de Viento avec Jamie

Les jours se suivent et se ressemblent passablement ensuite, avec un fort accent sur le vélo. Dans la région, les tours sont souvent vallonnés, et plutôt venteux du côté de l’aéroport. Malgré le contre-la-montre, les moyennes sont moins impressionnantes qu’en Suisse. Entre 30 et 130km quotidiens, pour un total de près de 800km sur les 10 jours. Peu d’intensités, de par mon programme de saison encore lointaine, ainsi que dû à un mélange rhume/toux qui m’accompagne tout au long du séjour. Pas de problème pour rouler en endurance, mais à la peine dès que je tente d’accélérer la machine.

Étant triathlètes toutefois, la plupart des jours sont doublés, soit à la piscine soit en courant. Quel plaisir de nager dehors en piscine de 25m, où mes chronos sont bien plus rapides que dans l’éternel bassin de 50m d’Oerlikon… La température de l’eau externe chute toutefois au court de notre camp, de sorte à ce que l’on doive sortir les combis néoprène pour la deuxième moitié du séjour.

Après quelques jours, Silvan et Jan nous rejoignent et accompagnent (malgré quelques problèmes de livraison de vélo) dans nos tours quotidiens. Je m’habitue gentiment à un nouveau bike-fit de décembre qui me positionne bien plus bas sur la selle et les bras resserrés devant les genoux. Dans les descentes je m’en sors pas si mal, il y a de quoi s’exercer sur les virages aux Canaries ! Reste la route défoncée de la descente du Pico qui ne me convient pas sur guidon plat…

Canaries
Position basse sur le clm.

Seuls quelques petits intervalles à mon programme, suivre Silvan en montée sur 4x20min. La première est bien difficile, mais je tiens sur la durée. A pied c’est dans les pieds de Jan que je dois tirer plus fort ; les jambes semblent présentes, mais faut que la toux disparaissent pour sortir le grand jeu.

Canaries
Tour récup avec tout le groupe.

En résumé dix jours autour des 20 degrés, dans un environnement idéal pour s’entraîner. Certes probablement tôt dans la saison, mais j’espère que ça formera de bonnes bases pour le printemps.

Canaries
Beaucoup à manger!!
Canaries
Le groupe au sommet de "Muchos Rampos"



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée

Strava: Während die echte Profis am Après-ski sind

Während die echte Profis am Après-ski sind

Ski de fond sur Strava par Daniel: https://www.strava.com/activities/2134101535

24.9km - 1h50' - 317.9m D+



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée

Strava: Ski, sauna, run. Aka enjoyed the poster session

Ski, sauna, run. Aka enjoyed the poster session

Course à pied sur Strava par Jean-Claude: https://www.strava.com/activities/2130512894

7.3km - 39' - 228.1m D+



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée

TVO Vorbildlichste Turnier

3 ans déjà...

Qu’est-ce que deux petits Welsches peuvent bien amener à Zürich ? Du pain de seigle, de la viande séchée et quelques bouteilles de rouge... Ah non, pardon, je ne suis pas là pour parler de quand les trajets Lausanne-Zürich signifiaient retourner pour de trop longues semaines dans le brouillard d’une caserne de Kloten. Non, non, il y a pas loin de trois ans nous avons bel et bien franchis la barrière des Röschtis volontairement. Le temps de trouver nos marques avec le travail que nous finissons un soir de semaine sur la piste d’athlétisme d’Affoltern. 400m de tartan, quoi de mieux comme repère rassurant, les temps sont connus et la séance relativement traditionnelle se compose de 10x400m. Alors, cela me paraissait certainement long, 4km d’intervalles. Mais voilà que ce jour-là, on rencontre sur piste Sam, coureur et triathlète Luxembourgeois, ancien collègue du Rushteam. Au fil de la discussion, il nous propose de rejoindre le TVO. Le quoi ? Le TV Oerlikon, Turn Verein Oerlikon. Et c’est ainsi qu’au détour d’un stade, notre intégration chez les bourbines s’accéléra subitement.

Endurance pour des ironmen

Pas très bavards de base ni hyper habiles à jongler dans les discussions en Suisse-allemand au début, nous sommes par contre parmi les plus présents aux entraînements les mardis et vendredis soirs. Par rapport à notre habitude, ce sont de longues séries de marathoniens qui nous attendent. Quand le groupe est bon et soudé, tout semble toutefois possible. Ainsi, nous tentons tant bien que mal de tenir les pieds des différents cracks qui gambadent plus qu’ils ne courent. Et cela finit par payer. Si Jean-Claude ne cesse de me répéter que notre vitesse de pointe n’augmente pas, notre endurance a fortement progressé et notre résistance à de longs intervalles également. Malheureusement, rien ne devient plus facile avec le temps. Petit à petit, il nous faut allonger les séances ou prendre de plus en plus souvent les devants pour donner le tempo. Mais tant mieux, cela veut dire qu’on prend de l’assurance, de l’habitude, et qu’on ose enfin viser (et atteindre après quelques essais infructueux) les 3h sur un marathon d’ironman.

Fun pour des moustiques

Après une année à augmenter le volume et s’attaquer à des ironmen, nous avons pris en 2018 la licence PRO. Et on n’est de loin pas les premiers (ni les plus rapides) dans ce club à avoir une licence PRO pour le sport. Reste que l’âme, on est toujours des moustiques. Nous sommes en quelques plus pros par commodité que par volonté, plus pour s’inscrire en dernière minute et prendre le même départ que pour tenter de gagner de l’argent ou quoique ce soit. Là où je veux en venir, c’est que nous ne serions clairement pas au TVO, tout comme au Rushteam par ailleurs, s’il n’y avait pas quelque chose en plus que des entraînements.

Qui se ressemble s’assemble, dit le dicton. Le hasard n’est par conséquent certainement pas la seule raison pour laquelle c’est au travers du TVO que nous avons trouvé notre groupe d’amis à Zurich. Rares sont à coup sûr les endroits où la concentration de petits fous en tous genres y est aussi importante. Entre les lièvres de la course, les rois des long-jogs, les poissons matinaux du Katzensee, les fées du ski de fond, les épicuriens post-run du centre d’Oerlikon, et tous les autres qui rendent nos activités plus marrantes, les joies ne manquent pas. Et qu’est-ce que faire du sport, si ce n’est avoir du plaisir ?

TVO Vorbildliches Turnier
Photo avec le prix

Merci

Ainsi voilà, tous ces mots pour dire combien ça fait plaisir d’avoir des amis à travers la Suisse (et un peu plus loin parfois) et combien le sport contribue à cela. Hier soir, nous avions prévu un souper avec le petit groupe du Katzensee,  quand on nous a amené par surprise à l’assemblée générale du TVO (alors que nous n’allons d’habitude qu’à celle de la section course) pour recevoir le prix de Vorbildlichste Turnier. Quel honneur pour nous de le recevoir. Si on apporte quelque chose au TVO en étant souvent présents, alors tant mieux, car lui et ces membres nous apportent beaucoup. Et pour cela, je dis un grand MERCI.

Ajouter un commentaire
1 commentaire
Bravo! Un prix mérité et décrivant bien notre état d'esprit familial.
Moi j'avais été désignée MMP (Most Motivated Player) de mon équipe la saison passée :)

par Nadine le 02-02-2019 à 01:17


Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée

Strava: Mud talks

Mud talks

Vélo sur Strava par Daniel: https://www.strava.com/activities/2107245500

31.7km - 1h32' - 413m D+

Le gras, c'est la vie

Vélo sur Strava par Jean-Claude: https://www.strava.com/activities/2107248157

30.9km - 1h30' - 412m D+



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée