Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Coupe d’Europe junior à Holten

Bon alors, on a pris pas mal de retard sur nos « news » et on a maintenant une longue semaine de sport à raconter. Je vais donc m’attaquer tout d’abord à la coupe d’Europe junior du week-end passé.

Le départ est prévu de Bern à 7h30 le jeudi matin. Après avoir préparé les bagages pour ce week-end et le camp de la semaine suivante au Tessin les jours avant, on peut profiter du fait que Nadine doit se rendre à l’ambassade de Chine pour aller à Bern en voiture. Les valises à vélo (gentiment prêtées par Philip et Gilbert) passent tout juste dans le coffre. Ensuite de quoi le voyage est long, très long même puisqu’il nous faut plus ou moins 12 heures de car pour rejoindre la Hollande. Et voilà déjà une journée de passée !

Repérage du parcours

La région est incroyablement plate : on ne voit aucune colline à l’horizon depuis l’autoroute. Nous logeons dans un grand camping (env. 400 bungalows) rempli d’athlètes, de vacanciers ... et de lapins.

La journée de vendredi est consacrée au repérage du parcours et au retrait des dossards. Nous partons donc vers 10h en direction du lac artificiel (sorte de gravière en fait) où aura lieu la natation et qui est situé à 5 ou 6km du village. On nage alors un petit kilomètre en glisse le long du parcours puis on remonte sur nos vélos pour faire le parcours cycliste. Les premiers 9km sont tout plat, puis il y a deux boucles avec une belle montée et quelques passages pavés dans le village.

Peu après midi, nous assistons au briefing. Rien à redire là-dessus puisqu’il ne s’agit que des règles habituelles de l’ITU. Après cela, nous faisons le parcours pédestre à vélo : il faut sortir du village au sud, puis faire une montée pas très raide juste à côté du village et revenir à l’arrivée par un faux-plat descendant sur la route principale (boucle à faire deux fois également).

La course en elle-même

Après un déjeuner dans notre bungalow, nous partons pour la deuxième zone de change dans le village où nous laissons nos chaussures de course. Puis, nous rejoignons la première zone de change située à côté du départ. Nous faisons notre échauffement là-bas puis vient le départ de notre compétition.

Sur l’aller jusqu’à la première bouée, je suis placé assez à gauche à cause de mon petit numéro et ai Jean-Claude deux rangs à ma droite (qui avait lui Ueli juste à sa droite). Le concurrent entre nous deux me pousse au passage de la bouée et je perds un peu de temps. Entre la première et la deuxième bouée je remonte un peu, puis accélère encore sur le retour car il me semble être en tête d’un groupe mais il y a un petit trou devant.

A la sortie de l’eau j’ai de la peine à enlever les bras de ma combinaison néoprène (je ne l’avais en fait ouverte qu’à moitié). Jean-Claude est à peu près à la même hauteur que moi et on a 30 secondes de retard sur le premier et 15 sur la fin du premier groupe. Par contre au départ du vélo, nous sommes plus ou moins seuls. Jean-Claude tire très fort dès le début et je dois m’accrocher pour rester dans la roue. On est un petit groupe de 3 puis jusqu’à 5 comme on revient un peu sur la tête de la course. Mais c’est finalement le deuxième groupe avec Ueli qui va nous revenir dessus avant que la jonction avec le premier groupe ne soit faite. Après 6km peut-être nous sommes maintenant un immense pack de peut-être 40 athlètes. Dans la première montée, nous nous retrouvons un peu derrière avec Jean-Claude mais arrivons à tenir les dernières roues. A l’entame du deuxième tour je me replace un peu plus devant. Un gars essaie une échappée, Ueli le suit à distance mais les autres laissent sortir. Il n’a de toute façon pas beaucoup de chances et il se fera effectivement rattraper avant la deuxième montée. Sur la fin je perds quelques places avec les relances dans le village et pose le vélo plutôt à l’arrière du groupe.

J’ai de la peine au départ càp et vois pas mal de monde (dont Jean-Claude) partir devant. Dans la montée, j’arrive à tirer un peu plus et je me décontracte dans le faux plat descendant. Sur le deuxième tour la forme revient et je cours de mieux et mieux pour enfin dépasser quelques concurrents (dont une fois encore Jean-Claude qui a, lui, plus de peine sur cette deuxième boucle) et je finis plus frai qu’au départ de la course à pied.

Niveau résultat, ça donne 32e pour moi et 37e pour Jean-Claude. Bonne natation et bien tenu à vélo (même si on a peut-être perdu des forces là qui nous ont ensuite manquées à pied). On aurait peut-être dû aussi tenter de poser le vélo plus à l’avant du groupe. Sinon la course à pied n’a pas été terrible et il faut dire qu’on perd facilement beaucoup de places à ce niveau là.



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←DestinyCamp d’entraînement à Tesserete avec les cadres régionaux→