Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Camp d'entraînement Porrentruy

A peine le temps de respirer une fois de retour à la maison, et au soleil de refaire son apparition après l’épisode neigeux du dimanche, que Pâques arrive, et ainsi donc le traditionnel camp de Porrentruy avec le Rushteam. Rendez-vous habituel jeudi soir à la Ferme du Bonheur, et on prend congé avec Daniel l’après-midi pour rejoindre l’Ajoie à vélo. Le temps est au beau fixe, et l’on s’embarque de bon train direction le Fricktal pour rejoindre le Rhin qui nous amène jusqu’à l’entrée de Bâle. Un peu épuisés par le trafic, nous bifurquons sur la France pour rejoindre le Jura par l’arrière et sa fameuse montée sur Ferrette. Les forces s’amoindrissent quelque peu, mais à deux les relais sont toujours motivants, et après un rapide arrêt à la coop pronto de Porrentruy on retrouve nos collègues de la région lausannoise à l’apéro devant la ferme. Un signe d’un bon week-end qui s’annonce.


Pâques oblige...

La piscine est toujours aussi agréable et les entraînements intenses. Le vendredi, puisque la sortie vélo est plus facile, à part les sprints dominés par Matthieu, je propose un 10km progressif en enchaînement. Daniel, Philip, Josué et Matthieu se joignent, mais après un kilomètre plus maitrisé à 4’07 les esprits s’échauffent et l’allure diverge… Le groupe se disperse et il faut se faire violence pour continuer à progresser. Au total Daniel se tient dans mes pieds avec une-deux relances pour nous donner un 37min tout rond. Joli effort, et bon choix de le prendre le vendredi, car ensuite les sorties vélo prédominent le programme.


Avant la première sortie.

Samedi comme dimanche c’est de grosses attaques dans les bosses, beaucoup de watts dépensés, un premier groupe assez homogène mais qui semble chaque année de plus en plus rapide. Les jambes brûlent parfois, les sommets de montées sont sévèrement disputés, on joue le jeu des sprints malgré le manque de pep face à Matthieu, mais surtout un grand plaisir de retrouver et rouler avec les potes. Autour des 270w normalisés les deux jours sur environ 3h30, soit de grosses séances qui puisent bien dans les réserves, mais sont clés dans la préparation. Rien à signalé niveau santé, c’est important aussi !


Orange dehors.

Le lundi le camp approche sa fin, mais pas avant la traditionnelle sortie avec le GS Ajoie, où un peloton de 39 personnes roule ensemble à bon train direction St-Hyppolite et la portion rapide vers Glère, la montée sur Montancy, où nos temps seront moins bons que les années précédentes mais tout de même respectable étant donné les efforts du week-end.


Avec le GSA.

Le soleil a joué fortement de sa présence sur des conditions optimales pour le camp, un grand merci à Gaby, Stéphanie, Daniel et Matthieu pour l’organisation et bonnes courses au Rushtistes !



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Camp d'entraînement ToscaneStrava: Tempo fun en forêt (Frau gesucht, dringend)→