Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Quart de Marathon

La traditionnelle course peu de temps après la reprise. Cette année, Jean-Claude s'étant fait mal au genou en tombant bêtement dans les escaliers, je suis seul à courir. C'est d'ailleurs une des première fois que je suis seul à courir... enfin, façon de parler, Pierre-André fait aussi le quart et je connais plein de monde sur place.

Pierre-André est un peu pressé pour partir s'échauffer : il argumente qu'en IronMan, il a 1h de natation et 6h de vélo comme préparation pour la course à pied ! Je lui répond alors qu'il est déjà trop tard et qu'il vaut donc mieux attendre encore un peu. Finalement, l'heure du départ arrive assez rapidement. Je me suis échauffé normalement avec toutefois quelques sensations bizarres lors des accélérations sur le gazon de la place Milan (comme de mauvais appuis). Bref, je ne m'en soucie pas trop et rejoint la ligne de départ. Après l'arrivée des meilleurs, je me retrouve bien placé en deuxième ligne.


Allez, l'arrivée est enfin là !

Une fois le départ donné, je laisse partir les premiers en me disant qu'il ne faut pas faire la même erreur que l'année passée (le premier kil en 3' - 3'05, c'était quand même un peu rapide). Au premier kilomètre justement j'ai déjà l'impression de ne pas être bien. Mon rythme ne me semble pas très élevé et j'ai pourtant une sensation de fatigue qui commence déjà. Je regarde la montre et les 3'19" affichées me rassurent quand même la moindre, même si j'en vois déjà pas mal filer loin devant. La descente passe pas trop mal mais le rythme baisse déjà : 7' environ au deuxième kilomètre. Je cours ensuite avec Jimmy pendant une bonne partie de l'aller, Ludivine nous dépasse puis Sandra ainsi qu'un bon nombre d'hommes. Je continue ensuite seul et toujours à mon petit rythme, car il m'est impossible d'accélérer. Le retour se fait similairement avec une tentative de s'accrocher à Stef à environ 1,5km de l'arrivée mais là non plus sans succès.

Le temps final de 38'22 me déçoit, moi qui espérait arriver plutôt en 36'. Je ne sais pas si c'est la période de l'année ou quoi mais l'année passée également j'avais eu de la peine sur cette course. Peut-être bien que, comme l'a dit Villy, je manque un peu d'endurance puisque nous faisons principalement des séries (relativement courtes) à pied. Il faudra donc bien travailler le volume cet hiver et être prêt pour la saison prochaine (car au final, cette course n'est pas un objectif pour moi).

 

Je termine par un petit mot pour féliciter Fiona, qui court avec nous le jeudi depuis la reprise de l'EPFL, et qui a remporté le semi chez les dames en 1h17'. Bravo !

Daniel



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Quand on dit que le repos fait partie de l'entraînement...Quelques nouvelles...→