Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

À la recherche de sensations

La saison de triathlon 2010 terminée (du moins pour nous...), il est déjà temps de penser à la prochaine ! Trois semaines de pause suffiront donc, et on reprend l'entraînement avec le rythme universitaire. Nouveauté cette année : le Tour des Alpes est venu s'intercaler, ou tout chambouler à sa manière. Partant du principe qu'on peut bien se faire plaisir à 8 mois des prochaines compétitions importantes, je me suis laissé embarqué dans ce tour extraordinaire (dans tous les sens du terme) que Daniel vous a détaillé.

Le problème vient surtout après : mardi, je fais le trajet jusqu'à l'EPFL en danseuse. Le temps ne pressait pas, mais rien que s'asseoir sur la selle me rappelais quelques souvenirs de notre excursion sur les cols français. Le soir, premier entraînement càp : le footing passe bien, les cuisses se plaignent un peu lorsque j'essaie d'accélérer le rythme, mais dans l'ensemble c'est mieux que prévu. Je suis content d'aller nager mercredi soir : ça m'avait presque manquer, trois semaines sans se baigner ! Les premiers bassins sont très pénibles : j'ai comme l'impression que l'eau m'échappe, qu'elle glisse entre les doigts sans que je n'arrive à la saisir. Ça passera bien au bout d'un moment, me dis-je pour me rassurer ; c'est seulement au premier « rapide » (400m à faire en 5'40") que ça passe. Ou plutôt que j'oublie d'y penser : heureusement que la tête se fixe des fois sur autre chose que la douleur... Daniel pousse le rythme, mais je m'efforce de suivre. En effet, mettre du rythme (ou en avoir l'impression) me rassure sur le niveau de forme. 5'13" à l'arrivée : pour une fois ça fait du bien d'entendre le chrono (qui d'habitude tourne trop vite, il me semble). Les 4*100m à la fin passent bien, mieux que la petite série de battements...

Les jambes doivent supporter encore les 5*1000m de la séance de jeudi. Rythme relativement lent : 3'40" au kil, pause assez courte (1'-1'30"). Je pars souvent devant, presque comme un métronome : 2s trop vite sur le premier 200m, puis dans les temps. Ça nous donne un rythme très régulier, tout le monde suit et on prend les relais à trois (Daniel, Jimmy et moi). Antoine, Matthieu et Cyrus suivent ... on commence à devenir un "club", dixit Fédi. Sur le dernier, Jean-Gilles nous annonce après 200m qu'on peut "se lâcher". Je suis devant et accélère donc le rythme pour faire le trou à la régulière. Daniel met une grosse mine à 300m de la fin, Jimmy contre à 200m et je tente de limiter mon retard (3'10" pour Daniel, 3'11" Jimmy, 3'13" moi, 3'19" Antoine, 3'24" Cyrus et 3'29" Matthieu si mes souvenirs sont bons). Quelques courbatures après, mais plutôt liées au petits exercices de PPG qu'à la séance à mon avis (pas d'accéls brutales, sauf peut-être pour Daniel ?).

Vendredi, on hésite à aller jusqu'au Mont pour nager, puis décide finalement de faire quelques exercices de renforcement musculaire (c'est notre jour de pause, c'est sacré). Les abdos et pompes passent bien, mais le gainage est horriblement difficile. Il faut dire qu'on en a plus fait depuis juin et c'est dur de se retaper une petite série de 4*1' dans ces conditions !! Samedi, c'est natation à Chavannes, style principalement sur 3km et de nouveau l'impression de ne pas glisser. Je compte alors mes tours de bras par bassin : 15-16 en relax et 17-18 en rapide, c'est comme avant la pause mais les sensations n'y sont pas du tout. Quelqu'un y comprend quelque chose ?!

Les desserts chez Priska sont si bons qu'on en mangerait des dizaines et subitement, pris de remords (pas vraiment) et sur la proposition de Gilbert (surtout), on se laisse motiver pour un footing rythme 4'30"/kil dimanche matin à 8h30. Le départ est à Dorigny, mais on y va déjà à pied pour rentrer tout de suite au retour. L'allure est dès le début sur des bases trop rapides, mais rien n'arrête Gilbert et Sébastien qui ne fléchissent pas le rythme (plutôt 4'10"-4'15" de moyenne). Avec Philip, on s'accroche derrière et il faut dire que ça ne discute pas beaucoup !! Les puls sont vite au-dessus de 180 (il me semble que c'est plus que d'habitude, même à cette vitesse !). Philip nous laisse aller et reprend son souffle vers la Galère (à Morges) et avec Daniel on fait demi-tour au château de Morges, après 7.5km depuis Dorigny (donc 9.5km en tout). On recroise Philip, puis Priska et Céline en conservant plus ou moins le même rythme. Un peu fatigués, on s'arrête pour un pause pipi puis 300m de marche vers Préverenges avant de repartir plus tranquillement pour rentrer à la maison (ça devait faire du 4'30"-4'40" du coup, plus comme annoncé clin d'oeil). Au total, 1h25' pour environ 16km.

Pour une reprise, on arrive à presque 7h d'entraînement sans tenir en compte le lundi, et ce sans faire de vélo !! À priori (y'a pas de raisons), les sensations devraient revenir progressivement. C'est toujours frustrant, mais d'un côté je me dis heureusement que les sensations se perdent avec la pause ... sinon plus de raisons de s'entraîner en hiver !!

 

PS : pour les curieux, un album photo sur le Tour des Alpes est sur le site du Rushteam...

2 commentaires
Hello les gars,

Ca fait plaisir de vous lire. Et de voir que vous allez bien. Bravo pour votre saison de tri, la manière dont vous avez passé les exas au gymnase (impressionnant!)et surtout, bonne chance pour votre début à l'EPFL. Vous allez assurer j'imagine.

A très bientôt j'espère!

par Rome le 28-09-2010 à 22:00

Merci pour tous ces vœux. J'espère que tout va bien pour toi aussi.
Je te souhaite également une excellente saison et profite bien de ta dernière année de gymnase (à l'EPFL, les horaires ne sont effectivement pas les mêmes qu'en sportif... mais bon, on s'arrange et je suis sûr que ça va aller).

A+
Daniel


par Daniel le 29-09-2010 à 16:48


Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Tour des Alpes (2/2)Une bonne amélioration→