Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Vacances au Canada


Château de Frontenac à Québec

Un petit mot pour vous annoncer que l'on est (bien) rentrés de nos deux semaines de vacances au Canada. L'avantage de commencer l'EPFL, c'est que les cours commencent trois semaines après l'école obligatoire. On a décidé d'en profiter pour caser, après le dernier triathlon de la saison (Uster), notre pause habituelle. (Qui a dit "glandeurs" ? La pause est planifiée et fait partie intégrante de l'entraînement...) Au Canada, c'est visite de Nadine à Montréal, puis de la cité historique de Québec ... où les jambes de Daniel le démangent déjà tant qu'en se levant à 7h10 le matin, et sachant qu'il faut attendre 8h00 pour le déjeuner, on part pour 30' de footing à travers la Citadelle puis autour du Château de Frontenac. Rien que des coureurs à cette heure matinale, ça change des cars et flashs de touristes l'après-midi...

Après avoir admiré les sauts d'un petit rorqual (8m de long tout de même !), on part sur le Lac Saint-Jean. Pierre-André, regretté sûrement d'être rester au lit trois jours plus tôt à Québec, organise un footing à un rythme rapide. La route est en terre mais très large et en ligne droite sur 6km : les "grands espaces américains" (enfin, pour des touristes comme nous uniquement). Las, on s'enfile dans une piste de motoneige à la moitié de la longueur, avant de revenir sur nos pas en finissant par des petits exercices de Préparation Physique Générale.

Les trajets en voiture s'allongeant et le mauvais temps s'installant refroidissent les ardeurs. Ce sera pause totale jusqu'au sud de la Gaspésie. Un footing nature s'impose... en courant, PA dit de partir sur une petite route à Jeep sur la gauche. La pluie récente a laissé quelques belles flaques et c'est les pieds trempes qu'on poursuit notre chemin dans la forêt. Une intersection survient : où aller ? La bonne direction semble être tout droit, mais la route s'arrête vers un cabanon en bois après 500m. On prend donc l'autre route qui longe le chemin de fer (pas trop de risques à traverser, le train ne passe que trois fois par semaines...). À nouveau, on se retrouve devant un cabanon, mais un chemin se dessine à travers les arbres. Ni une ni deux, c'est parti dans les herbes de plus en plus hautes puis quelques marais ou ruisseaux et le chemin devient de plus en plus petit... Déjà 24' qu'on court et on ne voulait faire dans les 45' ? Demi-tour donc jusque sur la route où l'on ajoute 5*1'-1' pour agrémenter le retour.

Je me serais bien contenté de ça (pour une période de pause) et trouvé une petite piscine... Il y en a une dans le gîte de Saint-Alexis de Matapédia, mais trop froide pour y nager. Le "plouf" est remplacé par ... un footing matinal revigorant : on avait que les habits courts pour la càp. On rentre donc assez vite (±30').

 

C'est tout pour ces vacances (c'est même déjà beaucoup plus que prévu), surtout que ces prochains jours nous attend le Tour Des Alpes avec un petit groupe du Rushteam. Je vous laisse, il me faut préparer les habits chauds pour passer les cols...

Jean-Claude



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Uster triathlonTour des Alpes (1/2)→