Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Natation, dans un lac mouvementé

Depuis le début de la journée, le temps était plutôt maussade. On avait tout de même décidé d'aller à l'entraînement à Préverenges ce soir et on est pas du genre à rater un entraînement pour des conditions météo. Avant de partir, on hésite toutefois et on téléphone à Pierre-André. Notre incertitude était sur la façon d'y aller, la voiture ayant été proposée à midi. Comme il ne répond pas, on se prépare et on part à vélo. Il ne pleut pas mais la veste est nécessaire. En arrivant sur place, il souffle assez fort, des branches d'arbres sont par terre et le lac est assez remonté (il ressemble en fait un peu à celui-là, pris lors de la tempête Lothar sur la plage de Préverenges). Quelques débutants en planche à voile profitent des vagues pour se faire la main. Nous observons ce lac, d'où même les canards sont sortis, nous allons le toucher et l'envie de nager ne cesse de grandir.

Pierre-André arrive en K-Way. Il attache son vélo et on se change (en enfilant le bas de la neoprène avant d'enlever la veste pour rester le plus longtemps possible au chaud). Départ dans le lac comme des gamins, sautant à chaque vague ou essayant de résister de front les pieds au fond ! On commence ensuite à nager, mais l'orientation n'est pas des plus facile : les bouées apparaissent puis disparaissent au gré des vagues et l'on est sans cesse poussé en direction du rivage. Après un demi aller, Pierre-André propose de faire demi-tour pour ne pas trop s'éloigner de nos affaires en cas de dégradation du temps. On fera donc deux aller-retour de la moitié de la longueur avant de sortir à cause du froid. Eh oui, les pieds et les mains sortent de la combi et ils commencent à se plaindre. Je me dépêche d'enfiler la veste à peine les manches de la combi enlevées. Même Pierre-André a un pouce bleu... je vous rassure, ce n'est que son stylo qui coulait au boulot clin d'oeil !

Transition spinning

Le retour à vélo est assez rapide pour ne pas prendre froid. Un peu déçu de n'avoir nagé qu'un kilomètre, je propose à Jean-Claude d'enchaîner par du spinning. A peine arrivé, on met sécher les affaires, enfile un T-shirt et les chaussures pour monter en selle. L'occasion de remarquer que les pieds sont encore tout durs. On s'installe donc pour une demi-heure avec 3x3' rapides, le tout en moulinant comme il faut.

 

Voilà donc le récit de notre entraînement un peu spécial de ce soir, qui était malgré tout très amusant.

Daniel



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Triathlon de GenèveTriathlon de Lausanne→