Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Triathlon de Genève

Debout tôt, ce matin !!  La compétition du jour a beau être "chez nous" (ou en tout cas en Suisse Romande), il faut se lever à 5h15. Je suis assez vite réveillé, pourtant. Ça doit être le fait d'avoir une course, sinon j'aurai vraiment de la peine... Bref, après un bon déjeuner, on part vers 5h45 pour Genève. Le trajet dure plus long que prévu, notamment parce qu'il relève de l'impossible de se garer dans la "cité calvine". C'est donc déjà 6h45, soit une heure et quart avant le départ de notre course, lorsqu'on sort de la voiture. On part dans le faux sens (direction la boucle càp au lieu du départ) et décide donc de vite reconnaître la boucle vélo. Dans l'agitation, on tourne en sens inverse du parcours. Pas grave, on sait désormais à quoi s'attendre : un parcours pas très roulant avec une belle montée assez raide et longue et une descente large et peu dangereuse...

Le temps passe vite. Il faut prendre son dossard, se faire tatouer, mettre ses affaires en place dans la zone de change, ..., et il est déjà 7h30. On se dirige vers le bain des Pâquis (où est donné le départ). Passage au toilettes, petits exercices de course et on enfile la néoprène. Et oui, les gens autour commencent tous à la mettre sans réelle indication officielle (autorisée ?). Un officiel annonce l'eau à 20.8°C, c'est trop chaud mais visiblement personne n'ose demander à tout le monde de l'enlever. La course se fera donc avec (comme la coupe d'Europe U23 après). Comme quoi, le règlement est sujet à interprétations... mais ça n'est pas pour me déplaire. La distance n'est de plus que de 500m, je peux tenir les premiers.

Le départ est un "mass beach-start". On attend donc le coup de pistolet sur un petit ponton avant de courir sur les galets jusque dans le lac. J'ai de bonnes sensations et suis bien dans les pieds d'un groupe composé de Daniel, Nicola, Robin, Cervantès (un mexicain en Suisse pour un mois, qui a déjà fait Nyon et sera là à Lausanne) et moi. On atteint assez vite la première bouée et, surprise, Nils n'est que quelques mètres devant (j'apprends après la course qu'il a visé la mauvaise bouée et donc fait un sacré détour). La deuxième bouée vient juste après et on retourne déjà vers la sortie. On nous avait dit de passer entre les deux dernières bouées (placées l'une à côté de l'autre), mais un canoë nous bouche le passage pour nous forcer à contourner la 2e. C'est pour tous pareille, pas trop de problèmes donc.

Je sors bien placé, sixième temps natation, environ 30s derrière Nils et 10s après mon petit groupe du départ. Bonne transition où je dépasse Daniel qui a eu un problème avec ses affaires (qui étaient tombées). Nils et le mexicain (qui a nagé sans combi) partent en tête suivi de Robin et Nicola. Je les ai en point de mire. La montée permet de voir tout le monde devant, je mouline passablement pour ne pas m'exploser. L'écart est constant avec Nicola et Robin sur les deux premiers tours, je lâche un peu de terrain au troisième. Les deux premiers accroissent encore légèrement leur avance.

Quarante secondes me séparent donc de Nicola au départ càp. Derrière, la marge est de environ 1'10" sur Daniel, pas trop de soucis de ce côté là. Le parcours càp me permet d'avoir constamment Nicola en point de mire, il me semble en effet aller moins vite que moi. Je suis à l'aise, les jambes ne sont pas trop lourdes. J'accélère donc le rythme pour réduire l'écart le plus tôt possible et si jamais avoir le temps de récupérer pour faire un sprint. Plus que 13" au départ du deuxième tour, je l'aurai, c'est sûr ! Je suis dans ses pieds après environ 3.5km et décide de ne pas m'arrêter à côté de lui. Autant le lâcher tout de suite pendant que je suis lancé. Je suis étonné qu'il m'encourage lorsque je le rejoins. Je me dis que dans sa tête il n'a plus l'espoir de me battre. La 4e place est donc déjà à moitié conquise ! Je prolonge mon effort sur 500m environ, de quoi prendre 20m d'avance. Il faut ensuite gérer le début de point qui survient, mais l'écart reste constant jusqu'à la fin.

Résultat donc :

  1. Cervantès
  2. Robin
  3. Nils
  4. Moi
  5. Nicola
  6. Daniel

Très satisfait de ma course, une bonne natation (comme toutes les natations en combi, dommage qu'il n'y en ait si peu...). Je confirme ma meilleure forme à vélo actuellement (comparé au début de saison) ; c'était déjà le cas à Nyon où j'ai pu "limiter la casse" en roulant tout seul sur les 20km. Et la càp s'est très bien passée, bonne gestion de l'effort ; il m'était de toute façon impossible de viser une meilleure place en descendant du vélo.

 

Jean-Claude



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←CS de triathlon à NyonNatation, dans un lac mouvementé→