Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Camp d'entraînement aux Canaries

Une fois n’est pas coutume, j’ai profité des vacances de Nouvel-An pour démarrer le kilométrage vélo aux Canaries, délaissant le froid continental le 28 décembre. Arrivé sur place avec Jamie, et une fois l’AirBnB trouvé à la bonne adresse, c’est le coup de départ de 10 jours sportifs. Pour cela, rien de tel que le prologue, petite boucle de 30km droit au nord de Maspalomas.

Canaries
El Molino de Viento avec Jamie

Les jours se suivent et se ressemblent passablement ensuite, avec un fort accent sur le vélo. Dans la région, les tours sont souvent vallonnés, et plutôt venteux du côté de l’aéroport. Malgré le contre-la-montre, les moyennes sont moins impressionnantes qu’en Suisse. Entre 30 et 130km quotidiens, pour un total de près de 800km sur les 10 jours. Peu d’intensités, de par mon programme de saison encore lointaine, ainsi que dû à un mélange rhume/toux qui m’accompagne tout au long du séjour. Pas de problème pour rouler en endurance, mais à la peine dès que je tente d’accélérer la machine.

Étant triathlètes toutefois, la plupart des jours sont doublés, soit à la piscine soit en courant. Quel plaisir de nager dehors en piscine de 25m, où mes chronos sont bien plus rapides que dans l’éternel bassin de 50m d’Oerlikon… La température de l’eau externe chute toutefois au court de notre camp, de sorte à ce que l’on doive sortir les combis néoprène pour la deuxième moitié du séjour.

Après quelques jours, Silvan et Jan nous rejoignent et accompagnent (malgré quelques problèmes de livraison de vélo) dans nos tours quotidiens. Je m’habitue gentiment à un nouveau bike-fit de décembre qui me positionne bien plus bas sur la selle et les bras resserrés devant les genoux. Dans les descentes je m’en sors pas si mal, il y a de quoi s’exercer sur les virages aux Canaries ! Reste la route défoncée de la descente du Pico qui ne me convient pas sur guidon plat…

Canaries
Position basse sur le clm.

Seuls quelques petits intervalles à mon programme, suivre Silvan en montée sur 4x20min. La première est bien difficile, mais je tiens sur la durée. A pied c’est dans les pieds de Jan que je dois tirer plus fort ; les jambes semblent présentes, mais faut que la toux disparaissent pour sortir le grand jeu.

Canaries
Tour récup avec tout le groupe.

En résumé dix jours autour des 20 degrés, dans un environnement idéal pour s’entraîner. Certes probablement tôt dans la saison, mais j’espère que ça formera de bonnes bases pour le printemps.

Canaries
Beaucoup à manger!!
Canaries
Le groupe au sommet de "Muchos Rampos"



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Strava: Während die echte Profis am Après-ski sindStrava: So much wind→