Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Rock'n'Roll Half Marathon

Juste un petit mot pour vous dire que dimanche dernier j'ai participé au semi-marathon 'Rock'n'Roll Downtown LA'. Avant la course des sensations un peu mitigée, avec depuis fin août le mollet/périoste gauche qui m'empêche de courir proprement sur plus de 8km, mais aussi les trois dernières semaines de belles séances sur piste avec les Los Angeles Flyers qui m'ont redonné un peu confiance.

Le départ est fixé à 7h, il fait déjà passé 20°, alors que le soleil est encore couché, depuis LA Live. Devant ça part assez vite, j'essaie de me fixer à 3'30/km comme prévu (enfin plutôt 3'20 mais c'est les aléas de course). Il se trouve au fait que les 5km ont le même départ, donc lorsque nos chemins se séparent après 2km je suis plus ou moins seul. Vers le Coliseum (3-4km) déjà je sens que ce ne sera pas mon jour: la foulée n'est pas la mienne, je compense pour éviter d'avoir mal au mollet, et les forces me manquent un peu aussi. Le rythme ralentit progressivement. Je n'arrive pas non plus dans la tête à me motiver à aller chercher au bout de moi-même. Les temps de passage ne sont vraiment pas flattant sur le retour en direction du départ, le vent de face qui se lève n'aidant pas non plus. A 10km en presque 38min je suis loin déjà de mes espérances, et la deuxième moitié est plus difficile avec deux fois la montée en direction du Walt Disney Concert Hall (entre Flower St et 1st).

La première dame me dépasse alors, accompagnée d'un petit groupe. Moi je reprends quelques forces dans la première descente mais pas pour très longtemps. Je ne la sens vraiment pas, cette course. La montée de 1st sur le retour au km 18 je la fais la tête baissée, pas très fier de mon parcours. Au km 19 j'ai déjà mis plus de temps qu'escompté à l'arrivée. Je finis en déroulant, très déçu de mon résultat (1h25). A l'arrivée, super sympa, un concert est organisé, avec une bière offerte à chaque finisher.

Tout petit au milieu de LA Live.

L'année 2015 aura été (il reste l'escalade encore, et éventuellement la Midnight mais on décidera en temps voulu) faite de beaucoup d'expériences personnelles, mais tout sauf consistente en entraînements, et les résultats en dents de scie en sont la conséquence logique. Espérons que la saison 2016 (à priori de retour en Suisse) sera plus cohérente dans sa planification et réalisation.



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Medium de Morat: dernier tri de la saisonQuart Marathon Lausanne→