Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Sempachersee Triathlon

3e triathlon de la PRO league cette saison avec comme particularité un départ en contre-la-montre toutes les 30 secondes et par conséquent une course sans drafting. Moi qui n'aime pas le chaud, je me désole aussi en voyant la météo et la canicule de ces derniers jours. Je dois me consoler du seul avantage de celle-ci: une natation sans néoprène.

Cela ne fait effectivement aucun doute en arrivant sur place avec une température de l'eau à plus de 27°C. Pas beaucoup d'échauffement par un temps pareil mais surtout une attente à l'ombre et en buvant suffisamment. En natation, je me sens bien même s'il fait déjà chaud et je sens mon corps qui peine à évacuer la chaleur. Je ne me rends pas vraiment compte de quand Florin (parti 30 secondes derrière moi) me dépasse mais ce doit être au passage de la bouée en milieu de parcours. Je dépasse quant à moi un autre concurrent sur la deuxième partie sans le reconnaître. Longue course à pied pour rejoindre la transition et m'envoler sur mon contre-la-montre pour une fois autorisé en pro. Dès le début j'ai deux personnes en point de mire: un premier cycliste qui se trouve ne pas être dans la course finalement et Colin que je dépasserai dans Sursee après quelques kilomètres. Depuis là plus personne et juste mes cuisses qui me limitent à emmener de trop grosses vitesses. Enfin je dis personne, mais Manuel Küng me dépasse un peu avant les 10km avec un rythme bien plus élevé. Il ralentit un peu lorsqu'il m'a pris 15 mètres et je le garde en point de mire un ou deux kilomètres mais ne le reverrai plus dès l'approche de Sempach. L'eau de ma gourde ressemble à une soupe par cette chaleur et mes cuisses me tirent un peu mais j'ai l'impression d'avoir fait une bonne partie vélo. De retour dans Nottwill, une indication pour la voiture et non pour moi d'un Verkehrskadetten me donne droit à un petit dérapage et je me rate aussi de quelques mètres dans la zone de transition en ne voyant pas mes chaussures à ma place. Bref, c'est quand même parti pour la course à pied. Les choses se gâtent malheureusement ensuite avec tout d'abord mon tendon d'Achille gauche qui m'empêche de tirer comme il faut sur la pointe. Il me faisait un peu mal depuis quelques temps déjà en courant et le voilà qui refait des siennes à ce moment-là. Ajoutez à cela la chaleur et mes 2 premiers kilomètres sont lamentables. Le tendon se calme un peu par la suite et je reprends un brin de substance dans le deuxième tour mais ma course ne sera pas fameuse pour autant.

Un peu déçu à l'arrivée et surtout inquiet pour mon tendon. N'ayant pas programmé de compétition jusqu'à Nyon le 8 août prochain, je vais lui laisser quelques jours de récupération maintenant pour faire passer cette surcharge/début d'inflammation et espérer pouvoir attaquer le deuxième bloc de ma saison en août en pleine forme.



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Triathlon(s) de ZugJune Lake Triathlon→