Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Triathlon(s) de Zug

PRO league

Deuxième course de la PRO league suisse de 2015. Après le longue distance de Belfort, les distances changent radicalement pour moi. Il s'agit en effet d'un sprint coupé en deux; soit 300m de natation, 5km de vélo en deux boucles et 2km de course en quatre boucles, le tout à effectuer deux fois. L'avantage est qu'il n'y a pas besoin de réfléchir, à fond tout le long!

Première natation avec des sensations très moyennes. J'ai rarement été autant tiré et bousculé par les autres concurrents. Après la transition et quelques centaines de mètres en forçant un peu sur les pédales avant d'enfiler les chaussures, je me retrouve malgré tout dans un bon groupe. Pas de soucis pour tenir alors et je me sens très bien à vélo (contrairement à quand je faisais cette course pour la première fois en junior). Au départ course à pied par contre, je vois partir quasiment tout le groupe devant moi à une vitesse effrénée. Je m'accroche comme je peux sur le premier tour de 500m mais finis par lâcher prise et perds beaucoup de terrain sur les troisième et quatrième tours avec un peu de peine à respirer librement. Au final, ce n'est qu'une trentaine de secondes de perdues, mais le groupe paraît déjà bien loin. Je dévie en plus sur la gauche en allant chercher la première bouée et me fais rattraper par deux autres depuis l'arrière en natation. À vélo, je me sens bien de nouveau et prends quelques relais avec Philip Grosheny tandis que Nikos reste dans notre roue mais refuse les relais. Je ne fais pas une super transition ensuite et sors donc dernier des trois. Je prends d'abord quelques mètres de retard avant de tenir le rythme et enfin rejoindre les pieds en milieu de troisième tour. Au passage du dernier tour, je force un peu la montée pour prendre les devants. Les deux autres ont l'air d'avoir lâché prise mais Nikos finira par me reprendre à 100m de la ligne.

Zug PRO race
Deuxième partie vélo avec Philip et Nikos.

13e PRO au final avec en plus 2 juniors qui m'ont battu. Content de ma performance malgré tout... mis à part de ma première course à pied, et c'est bien dommage mais avec un niveau aussi serré qu'en pro les conséquences sont directes. L'occasion aussi de me rendre compte comme à Wallisellen d'ailleurs que j'ai fait de gros progrès à vélo et tiens sans problème le deuxième pack sur les courses pro suisses.

Short distance

P-A faisant l'olympique le lendemain matin et les Waser nous ayant gentiment invité à dormir chez eux, nous restions forcément sur place. Petit 5km de vélo direction Baar donc pour décrassage, une bonne douche, un excellent souper et déjà le moment de foncer au lit. Et oui demain un autre triathlon m'attend. Je voulais faire l'olympique aussi à la base, mais la fédération me l'a refusé à cause de la course PRO de la veille. J'ai le droit de faire le short par contre. L'objectif est là de le prendre comme entraînement et voir ce qu'il reste dans les jambes du jour précédent. Il pleut malheureusement sur Zoug ce dimanche matin, mais la température n'est pas trop froide. Bam, départ natation, et là je suis tout seul après trois coups de bras. Bon, on va gérer ça soi-même parce qu'avec le niveau qui n'est pas le même qu'en pro je pars quand même pour la victoire. Début à vélo avec un petit pépin: la lanière de la chaussure droite est sortie de son accroche, pas possible de l'attacher du coup et je sens que je tire aussi d'habitude car j'ai le pied qui glisse un peu. Bref, c'est pas grave et je me sens bien jusque vers Arth. Les cuisses se réveillent ensuite et commencent à faire de la résistance estimant avoir assez donné pour le weekend déjà. Il me faut donc me relever un peu dans la seule montée du parcours. En fin de descente, je vois enfin quelqu'un avec Andrea Luberti qui me dépasse. Je peux le suivre à 10m dans le faux-plat descendant qu'il reste avec les giratoires où il freine plus que moi. Je le laisse par contre partir dès le premier faux-plat montant. La déviation pour Cham nous en rajoute un d'ailleurs qui me fait mal avec son beau vent de face, mais la descente suivante est très belle... sauf lorsqu'un pack me dépasse juste avant le giratoire du bas en draftant à 10cm d'écart maximum. Je laisse passer le groupe et me mets en fin de peloton avec quelques mètres d'écart. Tant pis pour la victoire si jamais, mais j'ai pas envie de finir dans les roues. Plus que 4 ou 5 kilomètres à faire et je bouillonne vraiment de cette bande de drafteurs. C'est pas qu'on est obligé, il y a toute la place à côté. A 2km de l'arrivée je me lance donc dans un grand dépassement pour poser le vélo en tête du groupe. Tout le monde est dans ma roue mais je m'en fiche, j'aurais fait ma course comme je le voulais. Décrocher les chaussures, descendre du vélo et paf, bim boum badaboum, sans avoir le temps de réaliser je me retrouve à plat ventre sur les pavés. Ma cheville gauche a lâché au moment de mettre le pied par terre ou a glissé sur un pavé encore mouillé. Que sais-je? Deux mètres à reculons pour récupérer une chaussure qui s'est détachée dans la chute, puis une sorte de petit trot/marche pour rejoindre ma place. Changement très lent du coup et départ en càp pas très motivé et plutôt tranquille pour voir comment vont le genou et les pieds qui sont un peu en sang. Malgré tout le groupe n'est pas loin devant et on voit même le vélo ouvreur juste plus loin. C'est la tête qui reprend du coup, m'en vais me venger des packs à vélo et de ma chute! Après 1.5km j'ai déjà repris la tête et le trou est fait à 2km. Le retour se fait donc en mettant un bon rythme mais sans être trop inquiété car il y a de la marge pour gérer.

Zug PRO race
À l'aise en course à pied sur le short du dimanche matin.

Belle course donc avec une très bonne càp et un bon vélo malgré les muscles un peu fatigués. Dommage des transitions ratées par contre, peut-être un manque de concentration avec l'objectif uniquement sur la course pro du samedi soir pour ce weekend à Zug.

Zug PRO race
Podium du short.



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Random things I did/heard/discovered in the USSempachersee Triathlon→