Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Triathlon de Lausanne

Dimanche passé nous avons participé avec Daniel au triathlon de Lausanne, en distance olympique, comptant pour le Circuit. Le samedi nous nous sommes déjà rendu à Ouchy pour regarder le team relai, et discuter avec plein de connaissances (c'est le côté sympa en spectateur, on a le temps de faire causette). Le dimanche on se rend aussi sur place très tôt, ça nous permet d'encourager les amis qui courent sur le short, individuel ou en équipe. Ensuite on a quelques heures à tuer en prenant les dossards et lézardant au bord du lac.

L'heure du départ approchant, on laisse nos vélos à Dominique et part pour un petit footing d'échauffement. Une fois de retour la zone de change est ouverte, on peut placer nos affaires sur des cases bien serrées. Petit trot avec le Rushteam regroupé, c'est sympa, passage aux toilettes, enfiler la néoprène et puis (l'heure avance vite) plouf pour un échauffement dans l'eau. Ensuite petit briefing, et sur le ponton pour le départ.

Départ natation (Photo Reinhard Stanke @ SwissTriathlon)

Au coup de pistolet Daniel à ma gauche avec Valentin partent à gauche dans les pieds de David Herzig et Jeremy Barfuss. Moi je partais plus à droite (plus juste à mon avis), mais me suis vite retrouvé seul. Je décide alors de suivre les bulles et tirent donc à gauche pour me retrouver à la hauteur de Val et Daniel. J'essaie de remonter David, qui d'abord bloque un peu puis me laisse passer juste avant la première bouée. Je suis donc en 2e position au demi-tour. Jeremy me semble aller trop contre le rivage sur le retour, et je prends donc mon propre chemin. Le kayak nous bouche la route pensant qu'on doive passer les bouées jaunes également (d'après les arbitres les rouges étaient suffisantes, mais enfin on va pas discuter - le kayak tape plus fort que nous dans l'eau). Sur les derniers 300m, Jeremy est à droite, moi au milieu (un poil trop à droite aussi) et Daniel avec Val sur la gauche. Je sors premier de l'eau (super content, après ma légère déception en natation à Nyon comme à l'Alpe), en 19'54. Daniel est lui 4e en 20'00.

Vient ensuite la partie où je peux profiter: mener le peloton du Circuit à la maison, avec beaucoup de public qui m'encourage. Premier à monter sur le vélo sur une route encore vierge. Dans la roue de la moto de tête ("elle est à 20m, tu peux rattraper la moto!"). La montée passe bien, très bien même, et on se retrouve vite plus que deux, moi et Val, au sommet à Tivoli. Les trois premiers tours seront ainsi: je tire mieux les montées, Val prend plus de risques dans la descente de la Vallée de la Jeunesse. Il y a progressivement plus de monde sur le parcours, et on nous annonce que ça revient derrière. Moi je tire toujours fort depuis Bellerive jusqu'à Provence (la partie plate et montante) et passe la Vallée plus tranquille (encore crispé de Préverenges, j'ai essayé de suivre Val sur la 2e mais c'était trop pour moi, j'en avais une larme à l'oeil. Je préférais faire l'effort pour revenir que de prendre des risques). Fin du 3e tour, David avec Philip (Koutny, vainqueur à Zug déjà) nous dépassent. Mais avec le monde, la moto les confond pour d'autres coureurs et reste avec nous comme si nous étions toujours en tête. On suit sur la montée mais ils font les bouts plats/descendants bien plus vite.

Daniel à vélo

Sur le 6e tour un belge (Thomas Vandiest) nous dépasse également, et on posera le vélo ensemble avec Valentin, à environ une minute de la tête de course. Daniel compte alors 1'30 de retard sur nous (à noter qu'il tourne mieux que moi l'année passée, j'ai moi-même gagné 2 minutes sur mon temps vélo!). Après le meilleur temps natation, j'ai donc le 16e temps vélo, et suis alors en 5e position.

Valentin part tout de suite trop vite pour moi. J'ai un rythme bon et constant, mais pas assez pour suivre. Au demi-tour je me dis que l'écart avec David (Bill, souvent meilleur coureur du circuit) est trop faible pour tenir jusqu'à l'arrivée. Un italien (Ricardo Mosso) me rattrape ensuite, lorsque je suis à la limite d'un point. Il joue un jeu bizarre: voyant que je me mets dans ses pieds, il ralentit pour me laisser passer. Je continue sans broncher à mon rythme. Lorsque David nous dépasse, Ricardo s'accroche et logiquement explose quelques centaines de mètres plus loin. Je le reprends un petit kilomètre plus tard et le laisse tout de suite sur place (je fais des grandes respirations et gestes de têtes, de part la fatigue mais aussi pour essayer de faire passer les débuts de points). Je dépasse aussi sur le parcours David Herzig, qui semble bien caler à pied. Valentin est de nouveau en point de mire, il a ralenti par rapport à son départ canon. Je reviens un peu mais pas assez pour le dépasser et finis donc à la 5e place, avec le 6e temps course à pied, vraiment content de ma course. Daniel franchira lui la ligne en 11e position scratch, 10e de la catégorie.

Bière (sans alcool) à la main, vient donc le temps de discuter avec les adversaires du jour, les supporters venu apporter leur soutien, le journaliste de 24heures (qui sélectionnera une mauvaise photo dans son article de lundi, indiquant Jean-Claude Besse en légende mais affichant un autre nageur, ... et ne publiera pas ce qu'il m'a demandé à l'interview!) et quelques autres (bénévoles, arbitres, stand expo, ceux qui me connaissent mais que je n'arrive pas à remettre - y'en a chaque année à Lausanne!).

Jean-Claude à pied

On s'offrira une petite saucisse au stand en attendant les podiums, où le Rushteam peut monter sur la première marche par clubs, à la maison! J'ai énormément apprécié le week-end (alors justement que j'analysais avec Daniel que depuis Zug je n'avais pas eu de course où j'étais bien de bout en bout). J'en redemande! Prochaines étapes: Yverdon le 7 septembre et Morat le 13 septembre. Après la saison sera déjà terminée (ouin).

Podium Rushteam

1 commentaire


Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Tri NyonTri Yverdon→