Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Triathlon d'Yverdon

Retour sur un sprint pour une fois au triathlon d'Yverdon, auquel je n'avais plus participé depuis bien des années. Il est à nouveau sur le circuit en 2013, et avec du beau monde. Mais derrière un podium quasi joué d'avance (entre Sven Riederer et deux frères Salvisberg), il y a de quoi faire.

Départ en natation assez bien, avant de me faire un peu coincé par Andrea parti un peu en retrait mais plus rapide que moi (je lui monte un peu sur le dos au passage pour lui faire comprendre...). Ensuite je me retrouve dans les bulles de Jacques Louw, un des deux juniors invités (avec Sylvain). Je sais pas trop où j'en suis, mais je suis les bulles du mieux que je peux. Je décroche un poil vers la deuxième bouée, mais reste proche et sors de l'eau en 8e position. Après une transition assez rapide, je pars à vélo juste derrière Valentin et Jacques, avec Sylvain quelques 50m devant.

A vélo le rythme est assez rapide, mais je me sens vraiment bien. Dans la première montée vers Cheseaux-Noréaz je dépasse les trois concurrents, à l'aise, mais remarque assez vite que je n'arriverai pas à les décrocher. Ainsi je les laisse passer, me câle sur leur rythme. Valentin roule une bonne majorité devant, Sylvain très proche de lui. Jacques se tient à 5m de Sylvain, moi je laisse un bon 10-15m pour être sûr. De toute façon il me semble moins tirer les relances, mais mieux passer les petits virages en ville et donc suivre le rythme à 15m me convient bien (mieux que d'essayer de jouer les passes-passes à 3m). Ma tactique est la bonne je crois puisque Sylvain se fait siffler deux fois et prendra un carton (mérité à mon avis). Moi je suis trop près uniquement dans la montée sur Cheseaux-Noréaz, puisqu'à chaque tour je mouline mieux que les autres (étonnamment d'habitude c'est plutôt ma difficulté, mais là la pente était juste la bonne). Comme quoi les 300km effectués en une semaine et demie à la fin de mon travail valent la peine. Je suis sûr qu'avec moins de contraintes et plus d'entraînements je tiendrais une meilleure forme tout au long de la saison !

Finalement je me décide à faire un petit effort pour passer en tête dans la zone de change, que je quitte dans les pieds de Valentin. On courra un bon kilomètre et demi ensemble, mais comme à Lausanne son rythme est trop élevé et je dois le laisser partir. Ensuite je me bats contre un point de côté pour essayer de rattraper un australien qui est juste une dizaine de secondes devant, mais on a tourné au même rythme les 5km càp. Sylvain me reprend moins de 20s, et ça me laisse un bonne marge avec sa minute de pénalité. Jacques perd beaucoup de temps à pied. Je finis donc 6e, vraiment satisfait de ma performance. Pour une fois j'avais les jambes à vélo qui me permettaient de tirer au même rythme que les autres en étant confortable, et partir à pied sur une cadence très rapide sans problèmes de transition.

J'ai juste une grosse cloque à vif sur le talon droit, je devrais pourtant savoir qu'il faut rôder des nouvelles chaussures avant une course...



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Grosse déception pour une repriseLa course de trop→