Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Hot Dam Triathlon

Me voilà depuis un mois déjà ici aux USA. Les cours ont commencé depuis trois semaines déjà. J'ai un horaire assez vide par rapport à celui que j'avais à l'EPFL, mais il y a aussi plus de homeworks à faire à la maison. Je ne suis pas vraiment un partisan de noter un travail fait à la maison (dans quel but ? juste vérifier qu'on travaille pendant tout le semestre ?). Toutefois, je ne vais pas me plaindre pour une année d'échange car ça me permet d'organiser ma semaine comme je veux. Pendant les cours, il est assez difficile je trouve de faire connaissance avec les autres étudiants. La plupart ont un cours seulement en commun avec moi et c'est des cours d'une heure et demi sans pause au milieu (et vous savez comment sont les étudiants, toujours arrivés à la dernière minute et repartis dès la sonnerie), ce qui fait qu'on a pas vraiment le temps de discuter. La première semaine de cours, je suis toutefois allé deux ou trois soirs au rush. Aucun rapprochement à faire avec le rushteam, il s'agit là des fraternités (toutes ces maisons nommées par des lettres grecques) qui font leurs portes ouvertes pour recruter les freshmen (première année). A l'américaine, il savent comment attirer un étudiant : pendant la première semaine, tous les soirs il y a musique à fond et nourriture gratuite devant chacune des maisons. Personnellement, je ne les intéresse pas vraiement puisqu'ils veulent quelqu'un qui s'inscrive et qui vive avec eux à partir de la deuxième année (et je ne serai plus là alors), mais j'ai quand même rencontré un peu de monde, et je suis d'ailleurs retourné à une fête dans une fraternité le weekend suivant.

Concernant le sport, j'ai fait quelques entraînements avec le club de vélo et le club de triathlon de l'université ainsi que quelques entraînements de natation avec un ami rencontré un jour à la piscine. Samedi il y a une semaine, je me suis joint à un petit groupe pour aller faire un OWS (open water swim) au lever du soleil dans un superbe (et très chaud) lac d'un parc naturel avant d'enchaîner par 75km à vélo quasiment sans quitter le guidon de triathlon. De quoi être bien fatigué à la fin. C'est juste dommage que la ville soit si grande ici et qu'il faille faire 40' de voiture pour ça. Sinon je me suis également inscrit avec la fraternité pour les matchs de football sur le campus et il y en avait un ce samedi (auquel je n'ai pas pu assister) et c'est visiblement ce qui met l'ambiance sur le campus le samedi.

Hot Dam Sprint Triathlon

Si vous vous demandez toujours d'où vient le titre de cette news, soyez patient ! Ca vient maintenant.

La deuxième semaine de cours, le club de triathlon avait sa première réunion de l'année. J'y apprends que l'on a un coach qui fait un plan d'entraînement pour le club. On le reçoit par internet et après libre à nous de le suivre ou pas. Il n'y a pas l'air d'avoir vraiment des entraînements en commun (juste quelques fois quelqu'un qui se sent l'envie d'être accompagné et qui met un mot sur facebook). Je me décide aussi à ce moment là de participer à mon premier triathlon ici le 8 septembre pour l'olympique d'Hot Dam auquel il me semble que plusieurs autres prétendent y participer. Le temps passe et finalement je suis le seul du club inscrit. Deux ou trois autres font le sprint mais le lendemain. Je demande donc de changer de distance (car ça change de jour et je voudrais bien y aller avec eux). Le triathlon est à 7h du matin et il y a 2h30 de trajet en voiture pour rejoindre le site. Un groupe y va la veille, ce que j'aurais bien voulu faire, mais ils n'ont pas de place pour moi et je me retrouve donc à me lever à 3h du matin, prendre la voiture à 3h30 et arriver juste à 6h (même si avec le retard du début, le GPS prédisait 6h40) sur place. Il fait encore bien nuit et les gens commence à peine à arriver. En voyant l'infrastructure, je me rends compte que c'est plus petit que je pensais et mon copain me dit "tu peux gagner la course" à quoi je rigole un peu (en y pensant sérieusement tout de même). Il y a quand même un ou deux vélos de contre-la-montre et une roue pleine. Le soleil se lève à 6h45 - 6h50, juste le temps pour un rapide briefing et départ. Je prends rapidement le large en natation dans une eau presque plus chaude que nécessaire (et clairement plus chaude que l'air). En sortant, je cours sur la plage seul et quand le speaker annonce 2 personnes s'appretant à sortir de l'eau, je suis déjà dans la zone de transition, il ajoute donc "7'45, this guy is not slow!". Mais je pense aussi qu'il n'y avait pas 750m. Je pars donc seul sur le parcours vélo. 1km pour sortir du petit parc, puis une route à deux pistes en ligne droite avec de la forêt à gauche comme à droite et personne pour montrer le chemin. Je sais que c'est un aller-retour alors je m'inquiète pas trop et passe ces faux plats les uns après les autres. Après 9km arrive la première intersection (il y avait juste une église avant, sinon rien) et c'est le demi-tour. Au retour je constate que j'ai une belle avance sur tout le monde. Je continue à mon rythme malgré tout. La course à pied se passe plutôt bien également. Mon pied ne me fais pas mal, je sens un petit moment tirer le long de la malleole mais ça passe très vite et de toute façon je n'aurais pas eu besoin de forcer car je finis en 54' avec 4' d'avance sur le deuxième environ. Au final, il n'y a que 63 classés (femmes comprises) et je crois que le speaker a été impressionné par le fait que j'aie all this ITU stuff (je portais la combi suisse).  Une bonne moitié des participants à dû recevoir une bouteille de vin blanc à la fin, sauf moi qui n'est pas 21 ans (et deux shérifs surveillaient, alors attention. Mais j'ai quand même eu un carton de gels en échange.).


Finish du Hot Dam Sprint Triathlon (photo du facebook de Georgia Triathlon Series).

Pas beaucoup de concurrence donc, mais ça m'a fait très plaisir de pouvoir refaire un triathlon depuis ma fracture de fatigue d'il y a trois mois maintenant. Je pense faire un olympique le mois prochain pour clôturer l'année comme les températures permettent de courir encore en mi-octobre ici (là il doit y avoir plus de monde du club, mais auusi plus de concurrence car c'est un 70.3 organisé par une grosse société commerciale des USA avec une dizaine de pros invités et il paraît que pas mal de monde fait l'olympique à côté).



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←Triathlon de LocarnoCS de triathlon Morat→