Daniel & Jean-Claude Besse

Natation Vélo Course

Uster – 1er DO

Il fallait bien se lancer sur la distance olympique un jour, alors mieux valait le faire cet année pour savoir à quoi s’attendre la saison prochaine. La fédé ayant choisit Uster comme course-test pour les 92 avant le passage en Elite, on leur a demandé de nous inscrire (on était trop jeune officiellement pour pouvoir partir). La course étant estampillée Championnats Suisses, autant partir direct avec les pros pour savoir où on se situe.

Repérage et dossards

On arrive à Uster le samedi vers 15h avec un temps mitigé. On décide tout de même d’aller repérer le parcours vélo : 5km de plat au début, puis principalement des faux-plats montants jusqu’au 20e km, avec une partie en descente au milieu qui sera certainement utile pour récupérer (pour ceux qui connaissent, on fait le bout Egg-Forsch-Zumikon comme l’Iron de Zürich). Ensuite un peu de vallonné puis une belle descente sur Maur pour revenir au bord du lac et 10km de plat pour rejoindre Uster. Pas franchement facile, mais déjà 27km/h de moyenne au repérage, c’est un parcours « grosses cuisses » !

On a beau avoir eu confirmation et par oral et par sms que tout était ok concernant l’inscription, il a quand même fallu faire des pieds et des mains devant l’arbitre pour pouvoir retirer un dossard le samedi après-midi. Une heure pour récupérer les dossards de Reto Hug et Gabriel Hopf qui s’étaient désistés. Ensuite le programme c’est départ sur Winterthur, repas à la Spaghetti Factory et dodo à l’hôtel Ibis.

Echauffement

Après un déjeuner en chambre et le trajet (rapide) sur Uster, on arrive vers la zone de change autour des 9h30, soit environ deux heures avant le départ. On ira assez vite mettre les vélos dans le parc ; avec le numéro 3 (destiné à Hug) j’ai une des meilleures places possible : tout proche de la sortie ! On voit la fin de la course YouthLeague et part pour un petit jogging d’échauffement sur leur parcours de 2,5km (on connaît de toute façon déjà la boucle à pied, identique à celle des juniors). Retour vers la zone de change ensuite où on passe un peu le temps restants. Quelques hésitations en voyant Val et les autres pros scotcher chacun 1-2 gels sur le cadre et prendre 2 gourdes. Moi j’ai décidé d’avoir une gourde de 800ml avec de l’Isostar et de prendre un gel juste avant le départ. J’ai prévu aussi un gel Dextro (car très liquide) à côté des chaussures càp … je choisirai sur le moment de le prendre ou pas.

L’heure avance gentiment et après un deuxième petit trot en sens inverse (et moins long) pour voir les juniors courir on part vers le départ. Quelques tours de bras sur 150m environ : l’eau est agréable pour nager mais un peu froide en attendant le départ (22°C). On se place ensuite 10m devant la ligne (dossard PRO oblige, ou plutôt permet…).


Départ 10m devant la ligne avec le bonnet vert PRO !

Natation

Top départ. Placé sur la ligne avec Florin et Lukas Salvisberg, ce sera pour moi à fond dans les bulles sur le premier bout. Florin se détache assez vite, Daniel et Pascal Frieder se mettent dans les pieds de Lukas et moi je m’accroche dans les bulles. Je lève une fois la tête pour voir si je suis un bon groupe mais sinon la tactique c’est plutôt nager à fond en essayant de suivre. J’ai l’impression d’être plus rapide qu’à Lausanne (pourtant il a le double de distance) mais il faut tout donner pour tenir le groupe. Je perds quelques longueurs après environ 400-500m, donne un petit coup de rein pour revenir dans les pieds et décroche finalement peu avant d’atteindre la première bouée. Je nage ensuite pour moi, me guide en repérant le groupe de devant. Sur le retour je me dis que je suis peut-être bien en train de tirer moi-même un groupe, mais je ne sens rien et pense donc être tout seul. Le groupe devant fait une banane, moi aussi car j’hésite un moment si je vise bien la bonne bouée et me laisse donc entraîner dans leur direction. Je corrige un peu sur la fin. Les bras deviennent lourds mais c’est pas bien grave ils pourront bientôt se reposer sur le guidon de tri… Sortie de l’eau finalement en 20’23’’ avec le 12e temps PRO et environ 40s derrière le groupe à Daniel, David Herzig, Adrian Haller, Lukas Salvisberg, Ruedi Wild …


Sortie de l'eau.

Dans la partie PRO de la zone de change il reste les vélos à Valentin et Ronnie Schildknecht notamment, mais sinon c’est déjà relativement vide… il va falloir foncer !

Vélo

Rapide mais sans se précipiter, j’attache mes chaussures, ouvre la gourde et me lance sur le guidon de tri. Entre 42-47km/h sur le plat au départ, j’ai un peu peur de me griller mais les jambes suivent bien (et les bras sont contents d’être quelque peu au repos...). J’aperçois Daniel devant, qui doit être avec Tim Otto et un autre. Après un peu moins de 4km, Ronnie me passe à côté comme une fusée : j’étais vers 45km/h, je tire pour le suivre jusqu’à 48km/h mais c’est pas encore assez et abandonne donc tout espoir. C’était assez logique mais ça fait une drôle d’impression de le voir passer et petit à petit remonter sur le groupe de devant dans les premiers bouts montants alors que je roule depuis un bon moment à la même distance de ce groupe là.

Début de la montée grosse plaque en relançant bien derrière. Un autre me dépasse et je passe ensuite le petit plateau pour mouliner un peu plus. Je commence à avoir un peu soif : toujours rien bu, je prends donc quelques gorgées à intervalle réguliers (chaque 2-3km) pour essayer de compenser un peu ça. La fin devient plus raide, petit bout en danseuse pour passer à côté de la tente et cloches TempoSport avant de replonger à 60km/h sur Egg. Petit S dans le village et on rejoint la route le long du tram. Le bout le plus usant à mon avis : de longs faux plats de plus en plus raide avec personne le long du parcours ni en point de mire. Un adulte à roue pleine au guidon me dépasse (je m’étais relevé pour mouliner car les cuisses commençaient à se faire sentir) puis un groupe de deux. Heureusement on arrive bientôt sur Zumikon : la moitié la plus dure du parcours est faite !


Daniel sur la fin du vélo.

Une dernière roue pleine (on les entend bien arriver !) me rattrape juste avant la descente. Descente rapide mais pas trop difficile. Je pédale au début puis arrive au bout des braquets à 68km/h et décide donc de laisser aller pour récupérer un peu. Tactique payante je pense puisque je repars de plus belle à passé 42km/h sur le retour. Il reste plus que 10km. Nicola me rejoint et roule un bon bout derrière moi jusqu’au chemin en gravier. On fera les cinq derniers kilomètres un peu chacun son tour devant (et avec plutôt 3-5m d’écart que les 7 règlementaires… mais je n’ai vu qu’une moto pendant le parcours et c’était pour filmer !).

Dernier kilomètre plus tranquille, le temps de croiser Ruedi Wild déjà à pied. Je pose mon vélo, prends mes baskets et le gel pour attaquer les 10 derniers km.

Course

Je bois vite le gel en traversant la zone de change pour mieux pouvoir l’arroser avec un verre d’eau en passant. Plein de monde encourage au départ, ça fait plaisir. J’ai à mon avis un bon rythme, même si l’arrière des cuisses ressent un peu l’effort vélo (ce qui rend plus difficile l’allonge des foulées). J’essaie de tirer un peu avec les bras (ils s’étaient reposés une bonne heure…) et attaque la course sur un bon rythme. Après 1km je croise Alt Chandru qui arrive à vélo puis un peu plus loin Matthieu. Au demi-tour, une éponge pour se rafraîchir et un verre d’eau pour dessécher la bouche. Toujours une bonne cadence sur le retour même si la (légère) montée tire un peu sur les mollets. Passage devant le public et c’est reparti pour un tour.


Après 1km de course, un petit jet d'eau bienvenu.

Après 6-7 km j’entrevois Tim en point de mire. Petite gorgée d’eau au ravito et on donne ce qu’il reste pour revenir sur lui devant. David Bill me dépasse avec un rythme très rapide en même temps que je rattrape Patrick Rhyner et Tim. Il reste plus qu’un kilomètre : juste de quoi remonter encore sur Philipp Grosheny (un des deux qui m’avaient passé juste après Egg).

Résultat

Passage de la ligne éprouvé en 2h03’18’’, superbe pour un premier olympique ! 13e place PRO et 5e U23, super content de ma performance.

Natation : très bien nagé, il manque juste un tout petit peu pour suivre dans les bulles…

Vélo : bien tenu, presque le même rythme que sur Sprint. 40km/h de moyenne au compteur (mais il marche pas bien le long du tram). 1h04 officiel, avec environ 42km sauf erreur.

Càp : 36’43’’ pour 10km, c’est pas loin de mon record de 36’00’’ sur route (la preuve que je vaux mieux que ça…). Super content du rythme, pas eu de points, crampes, …



Recopiez le texte de cette image

Edition basique | avancée
←PolyglotteTriathlon de Locarno→